hacking graphique

28 mars 2019

Depuis quelques années, j’ai développé une pratique personnelle de "hacking d’interfaces". Elle est née de ma fatigue face aux interfaces que je fréquente quotidiennement. Puisque je visite ces mêmes sites presque chaque jour, pourquoi ne pas les adapter à mon propre usage? Dans la plupart des cas, je n'ai l'usage que d'une minorité du contenu ou des éléments d'interfaces qui me sont présentés. Je me suis initialement faite cette réflexion dans le cadre de ma lecture du journal mediapart. Je trouve l'interface originale plutôt laide. Et surtout, beaucoup des informations présentent sur l'interface me sont complètement inutiles. Un beau matin, j'ai donc décidé de voir ce que cela donnait lorsque je retirais ces informations. Une fois l'interface largement aérée, je l'ai retravaillée pour en faire une interface de lecture agréable et qui corresponde à mes envies. Par exemple, je trouve l'iconographie généralement très pauvre visuellement alors je l'ai travaillée en surimpression violette. De même, je trouvais extremement gênant d'avoir pour chaque article à cliquer pour passer à la page suivant alors j'ai programmé un petit script qui me permet de directement afficher l'article en entier.

Si vous souhaitez essayer cette nouvelle peau, vous pouvez la trouver ici. Pour l'utiliser, il faut d'abord installer un plugin qui vous permettre d'installer ce "style utilisateur" (userstyle). J'utilise stylus pour firefox.

J’ai également retravaillé l’interface graphique de facebook.com pour mon usage personnel ainsi que celle de youtube.com.

La question qui reste en suspend ici, c'est celle du rôle du designer dans cette pratique. Peut-on faciliter cette appropriation? Doit-on penser les interfaces numériques comme une porte d'entrée vers une adaptation progressive par le lecteur de l'interface à ses propres envies/besoins?